Hadrian

Ancien roi d'Argent, Hadrian est le fils du roi Kogal d’Argent, aussi appelé Driance, et de la reine Lexa. Ce fut son père qui lui enseigna la politique, la diplomatie et la stratégie de guerre. Il était un jeune monarque au moment de la première invasion et, contrairement au roi d’Émeraude de l’époque, il se battait avec ses troupes. Il vint combattre un détachement éclaireur d’hommes insectes et de dragons avec l’armée d’Émeraude sur les plages de son propre Royaume. Ce fut à cette occasion qu’il rencontra Onyx pour la première fois, et il reconnut en lui un véritable frère. Il le logea dans son palais et lui fit porter les couleurs d’Argent. Il lui offrit également une cotte de maille extrêmement solide. Ce fut à Hadrian que le Magicien de Cristal, Abnar, proposa des pouvoirs pour repousser l’empereur, si le roi parvenait à rassembler une grande armée. Hadrian gagna la loyauté de vingt mille hommes et choisit plusieurs lieutenants pour contrôler cette armée, dont Onyx, son meilleur ami, et Viggho de Perle, dont il sauva plus tard le journal.

La guerre contre l’armée d’Amecareth failli être accompagnée d’un événement tragique pour Hadrian d’Argent. Tandis qu’il combattait avec son armée, les sorciers de l’empereur firent une percée dans les lignes défendant le Royaume d’Argent et enlevèrent son fils aîné, le prince Gor. Malgré l’amour que le roi avait pour son fils, il préféra faire passer la survie du continent avant celle de son enfant. Mais Onyx organisa une mission de sauvetage, accompagné de Leeman de Béryl, Gregory d’Argent et Sauni de Perle. Hadrian, attiré à l’extérieur de sa tente par les cris de joie de ses hommes, vit son meilleur ami, un grand sourire aux lèvres, portant son enfant dans les bras. Le chef des Chevaliers, touché par la loyauté de son ami, fut incapable de le punir pour sa témérité.

Après la mort de Mayland, l’enfant hybride immolé par le roi Jabe, Hadrian accepta de rendre ses pouvoirs à Abnar, son demi-frère d’origine divine. Il tentera d’ailleurs de convaincre Onyx de faire la même chose, en vain. Après avoir reçu une lettre de ce dernier, parlant de ses craintes vis à vis des Immortels, et de ses ambitions, il se rendit en personne à Émeraude pour raisonner son ami. Mais il eut beau lui proposer d’intercéder pour lui auprès du roi Jabe, de lui offrir de vivre avec lui, rien n’y fit. C’est alors qu’une dizaine de Chevaliers, rendus fous de rage par la misère dans laquelle ils étaient retournés, attaquèrent le château d’Émeraude. Hadrian en sortit, furieux, et leur rappela leur serment, mais le Magicien de Cristal intervint de façon plus brutale, pendant les Chevaliers pour l’exemple. Puis l’Immortel se tourna vers Onyx et Hadrian, exigeant du premier qu’il renonce à ses pouvoirs, et du second qu’il détruise les journaux de guerre des chevaliers. Mais ni l’un ni l’autre n’obéirent. Tandis qu’Onyx quittait Émeraude, laissant à son ami une longue lettre sur ses doutes concernant les véritables intentions des Immortels, Hadrian dissimula les journaux dans une cachette au Royaume des Elfes. En ami loyal, Hadrian s’occupa de la famille d’Onyx, et s’assura que sa descendance pourrait prendre possession des terres qui lui étaient réservées, non loin du village natal de son ancien lieutenant. Après une longue vie, Hadrian d'Argent mourut, entouré de ses enfants et de ses petits-enfants, ne gardant pour seul regret de ne jamais avoir retrouvé Onyx.

Son repos fut brisé cinq cent ans plus tard, lorsque la princesse Kira de Shola l’invoqua pour apprendre le maniement des armes. Il fut dès lors son ami, mentor et confident, et lui appris à manier l’épée double, arme que seul Onyx et lui-même utilisaient pendant la première guerre. Le geste de la Sholienne eut pour effet de le faire exiler des grandes plaines de lumière, châtiment injuste qu’il endura pour en préserver son élève, et qui lui rappela les soupçons de son meilleur ami quant à la trahison des Immortels. La punition fut enlevée par Abnar après l’entrée de Kira dans l’Ordre, évitant à l’ancien roi d’Argent de rester coincé pour l’éternité entre le monde des vivants et des morts. Hadrian fut néanmoins ramené à la vie par l’Immortel Danalieth pour canaliser les ambitions de son ami devenu monarque. Il reprit un corps physique, ce qui l’affaiblit considérablement, mais il s’habitua peu à peu à son retour dans le monde des vivants. Le monde d’Enkidiev ayant changé en cinq cent ans, il découvrit avec surprise que le statut des femmes avait énormément évolué, puisqu’elles pouvaient alors faire partie de l’armée. Parmi d’autres changements, celui dont était touché son ancien royaume, à savoir la muraille l’entourant complètement, le fit rentrer dans une grande colère. Mais une discussion avec son descendant le rassura et lui rappela qu’il n’était plus le roi d’Argent. Il retourna se battre dans l’ordre des Chevaliers d’Émeraude, d’abord à la tête du groupe de Falcon, puis à celle de toute l’armée, à la mort du grand chef Wellan, sur les plages de Zénor. Lorsque la grande guerre fut terminée, Hadrian donna le commandement à Jenifael.

Onyx 

Onyx est le septième fils de Saffron, un meunier d'Émeraude, vivant pendant la neuvième dynastie d'Émeraude. Son père, ayant déjà d'autres fils s'occupant de ses terres et de son moulin, décida de faire d'Onyx un érudit qui pourrait s'occuper de la correspondance avec les financiers du Roi Jabe et consigner leurs transactions. Bien que ce ne soit pas là le rêve d'Onyx, qui désirait déjà devenir commandant d'armée, ce dernier n'eut d'autre choix que d'obéir, ce qui eut pour conséquence de le faire achever ses études auprès du dieu déchu Nomar, qui résidait au château. Onyx eut alors accès à des livres (qui lui étaient plus ou moins interdits) traitant d'Enkidiev et d'autres continents, dont Irianeth. Un soir, Nomar, agacé par les questions de l'adolescent à ce sujet, l'y transporta. Onyx se rendit alors compte que les hommes-insectes respectaient l'Immortel, ce qui renforça ses soupçons, plus tard, au sujet de la trahison de ce dernier. Puis Nomar quitta le château d'Émeraude, et personne ne remarqua qu'Onyx n'était pas parti avec lui. À la mort de son père, il épousa une femme de son village, Alisha, avec qui il aura deux jumeaux, puis s'engagea dans l'armée après avoir falsifié ses lettres de référence. Il se forgea rapidement une réputation de combattant sans pitié, ne se battant que pour vaincre, et monta facilement en grade, malgré ses origines modestes.

C'est lors d'une mission au Royaume d'Argent (où un village avait été massacré par les dragons de l'empereur noir, première agression annonçant la guerre sans merci qui allait suivre) où Onyx rencontra pour la première fois le roi Hadrian. D'abord envieux devant ce jeune monarque qui possédait tout ce que lui désirait, Onyx garda ses distances, mais un terrible combat contre les dragons de l'Empereur les réunirent. Hadrian reconnut en Onyx un frère d'armes, et ce dernier combattit désormais à ses côtés, portant les couleurs d'Argent. Tandis qu'ils luttaient pour stopper l'invasion d'Amecareth, l'Immortel Abnar leur offrit de leur donner des pouvoirs qui leur permettraient de repousser l'armée de l'Empereur, si Hadrian parvenait à rassembler une puissante armée, ce que celui-ci fit, s'assurant la loyauté de vingt mille soldats venant de tout Enkidiev. Ils furent adoubés sous le nom d'Ordre d'Émeraude, et n'eurent aucun mal à repousser les soldats de l'Empereur, jusqu'à ce que celui-ci leur envoie ses véritables guerriers. Ceux-ci, au nombre de deux mille, firent d'énormes ravages dans les rangs des Chevaliers. Le groupe d'Onyx, composé de mille hommes, perdit la moitié de son effectif dans le premier assaut. Les combats furent particulièrement longs, jusqu'à ce qu'Onyx découvre par hasard leur point faible quand son épée dérapa à l'intérieur du coude de son ennemi. Pendant ces terribles combats, le prince Gor, fils du roi d'argent, se fit enlever par l'Empereur. Alors qu'Hadrian était prêt à sacrifier son fils, Onyx organisa une mission de sauvetage, retournant pour la deuxième fois dans la forteresse de l'Empereur. Les chevaliers d’Émeraude remarquèrent que des guerriers d'Amecareth, accompagnés de dragons, cherchaient à atteindre la montagne de Cristal. Epuisés par leurs précédents combats, Onyx et ses hommes se lancèrent à la poursuite de ce détachement. Mais le roi Jabe mit fin à la guerre en assassinant un petit garçon mauve au sommet d’une colline de Perle. Les insectes effrayés battirent en retraite en saccageant les terres de Zénor au passage. Considérant la guerre finie, les Chevaliers regagnèrent leurs royaumes natals. Mais pour Onyx, retourner à une vie de paysan, après avoir vécu au château d’Argent et risqué sa vie, était impensable. Il se rendit à la cour du roi pour recevoir la récompense qu’il n’avait pas obtenue. Mais le roi refusa de le voir. Il écrit alors son journal, qui devait devenir la trace de son passé, car il refusait de rendre ses pouvoirs à Abnar, risquant pour cela la mort. Bien qu’il désirât le trône d’Émeraude, à l’instar de certains de ses frères d’armes, il ne chercha pas à s’en emparer par la force. Ceux qui essayèrent se firent exécuter par le magicien de Cristal, qui exigea d’Onyx que celui-ci abdique ses pouvoirs. Profitant du délai que l’Immortel lui accorda, Onyx quitta Émeraude, abandonnant derrière lui sa femme et ses enfants pour leur sauver la vie. Onyx rencontra dans sa fuite des paysans qui se retrouvaient sans terre après la guerre, et les mena au nord du royaume des Elfes pour y vivre loin des Immortels. Mais Nomar réapparut alors, proposant à Onyx de conduire ces gens dans un endroit de son choix, lui promettant qu’il en serait le roi. Devant le refus de ce dernier, il emmena Onyx sur Irianeth où il se fit torturer, Nomar l’empoisonnant lentement avec du sang insecte jusqu’à ce qu’il consente au marché. Nomar le guérit, et ce faisant, l’immunisa contre le poison. Onyx fonda le royaume d’Esperita, et se remaria avec une jeune femme nommée Epsap, avec qui il eut un fils, Almandin. Il passa le reste de ses jours à soigner son peuple, puis enferma son âme dans ses armes à la mort de son corps.

Son âme ne sortit de ses armes que cinq cent ans plus tard, quand son descendant Sage les déterra. Il prit possession du corps de ce dernier alors qu’il rentrait à Émeraude avec les nouveaux chevaliers. Aveuglé par son envie de vengeance, il se servit de l’amour qui existait entre Kira et l’Espéritien pour tenter de s’emparer du trône d’Émeraude, mais Abnar parvint à le ré-emprisonner dans ses armes. Onyx y resta quatre ans, jusqu’à ce qu’une erreur de Wellan le libère du sortilège du Magicien de Cristal. Affaibli par une tentative infructueuse d’Abnar pour le tuer, il parvint à se rendre jusqu’à la maison où vivait le chevalier Swan et Farrell, un autre de ses descendants. Au lieu de lui voler son corps, il choisit de le partager avec lui, rendant sa présence indétectable par la même occasion.

Il ne fut découvert que trois ans plus tard par Wellan alors qu’il lisait un livre en langue ancienne dans la bibliothèque, chose que Farrell aurait été incapable de faire. La réaction du grand chef fut d’abord agressive, mais Onyx réussit à le convaincre qu’il n’était pas son ennemi, mais qu’il avait perdu le contrôle de ses émotions à son premier retour dans la vie. Il lui expliqua que sa personnalité et celle de Farrell s’étaient fondues. Il lui fit aussi part de ses accusations visant les Immortels, particulièrement Nomar. Il expliqua alors au Chef des Chevaliers les propriétés du médaillon de Danalieth, véritable raison de la venue de Wellan dans la bibliothèque. Wellan, finalement certain qu’Onyx était de leur côté, lui proposa de devenir le nouveau professeur de magie des élèves d’Émeraude, ce qu’il acceptera finalement, après avoir convaincu Swan. L’ancien Chevalier profita de son retour à la vie pour passer du temps avec sa nouvelle famille, y prenant d’autant plus de plaisir qu’il avait été privé de ces joies avec ses familles précédentes. Il fut un professeur très différent d’Élund, car il ne s’imposait pas en maître, mais cherchait plutôt à rester au niveau de ses élèves. Les Chevaliers, ignorant son retour, repartirent en mission sur la côte, et ceux qui allèrent avec Wellan au pays des Elfes changèrent d’opinion à son sujet, car ils découvrirent au travers d’autres journaux de chevaliers le sauvetage du fils d’Hadrian et l’admiration qu’avaient les hommes pour Onyx. Au même moment, à Émeraude, Santo ressentit en Farrell l’énergie d’Onyx, mais une fois encore, ce dernier réussit à le convaincre de ses intentions. Onyx chercha ensuite à retrouver Abnar en se servant du miroir de la destinée. L’opération magique attira Hawke, qui ne reconnut pas l’énergie de son élève en Farrell. Onyx lui expliqua alors qui il était vraiment et presque tout ce qu’il avait vu dans le Miroir. Celui-ci lui avait révélé que Nomar était un dieu déchu, confirmant ses soupçons de toujours. Sur la côte, l’Empereur envoya enfin ses véritables guerriers, sous la direction d’Asbeth, pour l’aider à enlever un Chevalier. Onyx, entendant les communications télépathiques des Chevaliers, ne put supporter de rester à Émeraude alors qu’ils combattaient un ennemi que lui-même ne connaissait que trop. Il arriva sur les plages d’Argent, juste à temps pour soigner Falcon, qui avait été blessé par Asbeth. Puis il s’empara de l’épée de Candiell, mort des mains d’Asbeth et partit combattre, comme auparavant. Il ressentit alors la puissance d’Asbeth sur la plage et ne se montra pas du tout impressionné. Devant sa puissante magie, Asbeth préféra s’enfuir. Ce ne fut qu’à la fin des combats que les Chevaliers reconnurent Farrell, et ceux qui l’avaient vu combattre furent impressionnés, mais cela ne l’empêcha pas de s’attirer les foudres de Swan, furieuse de voir qu’il avait risqué sa vie plutôt que de s’occuper de leurs fils. Quand les Chevaliers se rendirent compte de la disparition de Kevin, ce fut Onyx qui osa avancer l’hypothèse d’un enlèvement. De retour à Émeraude, Onyx avoua à Swan sa fusion avec Farrell. De son côté, Wellan brisa la promesse qu’il avait faite à l’homme du passé et révéla son identité aux Chevaliers. Jasson pris mal la nouvelle et, ne pouvant s’en prendre à Onyx, décida de retirer Liam de ses classes. Onyx réussit toutefois à prouver à Jasson qu’il était de leur côté, en lui faisant comprendre les raisons de sa haine pour Abnar.

Lorsque Wellan demanda à Onyx son aide pour lui indiquer comment aller sur Irianeth pour sauver Kevin, il refusa, ne voulant pas exposer le chef des Chevaliers à une possible capture. Mais Wellan comprit qu’il lui cachait quelque chose et Onyx lui avoua les tortures que Nomar lui avait fait endurer et le chantage auquel il avait été soumis à Espérita. Wellan ne voulut pas qu’Onyx aille seul dans la forteresse de l’empereur, pour ne pas risquer qu’il perde ses moyens au souvenir de ce qu’il avait enduré. Les deux hommes décidèrent d’accomplir le sauvetage ensemble. Avant de partir, Wellan offrit à Onyx l’uniforme des chevaliers d’Émeraude. Celui-ci, ému, se rappela de la réaction d’Hadrian la première fois qu’il l’avait vu ainsi. Il transmit également au nouveau chef des Chevaliers le pouvoir d’être imperceptible. Le sauvetage fut réussi, mais Onyx se rendit compte que Kevin avaient été empoisonné et qu’il constituait une menace pour ses compagnons tant qu’il serait contagieux. Il interdit à Wellan de le toucher. Avant de regagner Enkidiev, Onyx abattit un des dragons mâle de l’Empereur et enjoignit Wellan à détruire les pouponnières abritant les futurs guerriers impériaux. Puis, emmenant Kevin dans l’ancienne prison d’Émeraude, il commença à le soigner par un traitement long et douloureux, où Kevin devait vomir tout le sang noir qu’il avait ingurgité. Le traitement ne fut pas suffisant, et Onyx se rendit compte que Kevin était relié à la collectivité. Après que Dylan eut sauvé la vie de ce dernier, qui avait tenté de se donner la mort, Onyx accepta l’assistance de Maïwen, une fée éprise de Kevin, et la maria avec lui, en partie pour pouvoir l’isoler de ses compagnons pendant sa guérison. Tandis que Nomar tentait de tuer le magicien Hawke, Onyx s’interposa, le faisant fuir. Ce geste provoqua le courroux du dieu déchu, qui ordonna à ses créatures d’attaquer le château. Une fois encore la magie d’Onyx empêcha son vieil ennemi de parvenir à ses fins, car le dôme qu’il créa permit aux chevaliers de toutes les éliminer. Peu de temps après l’attaque, Onyx décida d’accompagner le père de Sage et sa famille dans son village d’origine, geste qui étonna beaucoup les chevaliers, qui savaient à quel point il était attaché à ses enfants au nombre de quatre, et qu’il n’aimait pas laisser seuls. Onyx permit aux Espéritiens de prendre possession de la maison qu’Hadrian avait jadis fait construire pour lui. Là, il appris du père de Farrell que le peuple voulait le voir succéder au roi Émeraude 1er. Onyx profita du voyage pour s’emparer d’une des trois armes de pouvoir de Danalieth. Il viola le temple de la déesse Cinn et s’empara de la griffe de toute-puissance, provoquant une terrible tempête. Il eut l’occasion de tester l’arme peu de temps après, pour délivrer le fils de Wellan d’un élémental de feu. Malheureusement, il s’agissait d’une diversion de Nomar, qui en profita pour enlever son deuxième fils, Atlance. Le dieu déchu, se servant de l’enfant pour faire du chantage à Onyx, retourna à Émeraude lui demander de l’aider à détruire les dieux, sous peine de voir l’enfant immolé sur l’autel du dieu Lubride. Onyx refusa et l’attaqua avec la griffe, le blessant gravement, malgré les terribles blessures qu’il reçut. Onyx combattit néanmoins des hommes insectes profitant de la diversion pour se rendre à Émeraude, épuisant ses dernières réserves d’énergie. Son courage renforça la décision du peuple d’Émeraude, qui marcha jusqu’au château pour réclamer son couronnement. Onyx, qui n’attendait que ça, accepta et se fit couronner par Wellan devant la foule, contrairement au protocole. Par la même occasion, il abandonna définitivement le nom de Farrell, troublant le grand chef des chevaliers. Après un banquet qu’il fit donner en l’honneur des Chevaliers, et où il ne prononça pas un mot, plongé dans ses souvenirs avec Hadrian, il expliqua à Wellan qu’il serait un roi guerrier et un frère d’arme, à la différence du roi qu’il avait connu. Il eut plusieurs fils avec Swan  : Nemeroff, Atlance puis Fabian et il adopta ensuite Maximilien, orphelin.

Leeman de Béryl

Fils aîné du paysan Fornos, Le Chevalier Leeman de Béryl répondit à l’appel du roi Hadrian peu après son mariage avec la fille du forgeron, Mulwa. Contrairement à son cousin, le chevalier Stephenne, il ne devint pas lieutenant mais fut placé sous le commandement d’Onyx. La façon dont Leeman parle de son commandant dans son journal montre que ce dernier avait su gagner la confiance et le cœur de ses hommes, sa propre assurance dans les combats leur transmettant du courage.

Le Chevalier Leeman accepta immédiatement d’accompagner Onyx sur les terres d’Amecareth pour aller sauver le prince Gor, enlevé par les sorciers de l’empereur. Accompagnés du Chevalier Gregory d’Argent et Sauni de Perle, ils s’y rendirent à l’aube, mais contrairement à Onyx, Leeman et les deux autres chevaliers étaient morts de peur. Lorsqu’ils arrivèrent dans la cellule où le prince Gor était emprisonné, le rôle de Leeman fut d’attaquer les gardes avec Onyx pour permettre au chevalier Gregory d’aller le chercher, tandis que le chevalier Sauni montait la garde. La joie d’Hadrian, à leur retour, marqua profondément Leeman.

Le journal de Leeman conforta les chevaliers du nouvel ordre dans l’image que celui du chevalier Stephenne avait donné d’Onyx ; un héros de la première guerre, mais leur appris aussi que ce dernier était déjà allé sur Irianeth avant les affrontements, car il avait non seulement pu former un vortex pour y aller mais aussi s’orienter dans la forteresse.

Stephenne de Béryl

Le Chevalier Stephenne de Béryl était un des lieutenants du Roi Hadrian. Son détachement protégeait les côtes d’Argent, où il perdit beaucoup d’hommes. Ses lignes furent éventrées lorsque les sorciers de l'empereur cherchèrent à enlever Hadrian dans son palais, et, ne le trouvant pas, prirent son fils aîné à sa place.

Stephenne ne participa pas à la mission de sauvetage mise en place par Onyx, contrairement à son cousin, le chevalier Leeman. Mais ce coup de force redonna du courage à ses hommes, bien qu’il attisa la colère de l’empereur noir, qui envoya ses troupes d’élite, faisant subir de nouvelles et lourdes pertes au détachement du chevalier Stephenne. Ils firent une nouvelle percée, mais se replièrent brusquement, à la mort de l’hybride immolé par le roi Jabe, mais les troupes sur la côte d’Argent n’avaient aucun moyen de le savoir. Le Chevalier Stephenne ne parle par contre pas de son retour chez lui ni du retrait de ses pouvoirs.

C’est en lisant le journal laissé par le Chevalier Stephenne que Wellan et ceux qui étaient avec lui au Royaume des Elfes comprirent que la guerre avait été plus terrible que ce qu’on leur avait appris. C’est aussi dans ce journal qu’ils entendent parler pour la première fois de l’expédition de sauvetage d’Onyx, ce dernier n’en faisant pas allusion dans le sien, et qu’ils entendent parler de ses faits de guerre. Ils comprennent alors qu’Onyx avait été un grand héros de guerre, ce que l’histoire n’avait absolument pas retenu, au contraire.

Viggho d'Émeraude

Fils du Général et Commandant de l’armée de Perle Danske, le Chevalier Viggho fut un des lieutenants du roi Hadrian d’Argent. Il avait deux mille hommes sous ses ordres et patrouillait sur les côtes du sud jusqu’aux abords du désert. Il les connaissait tous personnellement et relata leurs exploits dans son journal. Celui-ci appris à Wellan qu’Abnar n’était jamais intervenu dans les affrontements, contrairement à ce qu’avaient supposé les chevaliers au début de la guerre. Le Chevalier Viggho décrivit également leurs nombreux combats avec bien plus de détails qu’Onyx dans son journal.

La dernière partie du journal de Viggho de Perle parle de la façon dont il a vécu le retrait de ses pouvoirs. Il s’y plia difficilement, mais fut convaincu par l’insistance d’Hadrian et les exécutions massives d’Abnar. Contrairement à d’autres hommes, Viggho retrouva une excellente position en succédant à son père à la tête de l’armée de Perle, mais il ne put s’empêcher de se sentir humilié de redevenir un homme ordinaire après avoir été un héros de guerre. Son témoignage s’achève rapidement, puisque le chevalier Viggho sait qu’Abnar recherche tous les écrits des soldats pour les détruire. Mais il se doutait aussi qu’Hadrian désirait les garder au cas où l’empereur tenterait une nouvelle invasion et il le lui remit visiblement. Avec raison, d’ailleurs, puisque le Roi d’Argent ne détruisit pas les journaux, comme le lui avait demandé le magicien de Cristal, mais les cacha au royaume des Elfes…

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site